fannyMesnard

Exposition / Imago

Fanny MESNARD.
10/12 > 16/01/2014

IMAGO

Le mot imago, racine latine d’image, est également utilisé pour désigner la phase finale des métamorphoses des papillons. Il incarne mon obsession prolifique de fabriquer des images en partant de photographies à travers la production d’une peinture plurielle et éclectique qui se développe exclusivement sur papier pour cette exposition, sur de petits et très grands formats.

C’est sous ce dénominatif que je compose un bestiaire original : je recherche sur le Web des contextes antinomiques dans lesquels des animaux qui me fascinent sont photographiés. À ce jour, quatre « couples » ont été formés : fauves endormis, paons rivaux au combat, papillons épinglés en collections et araignées sauteuses.

Ces peintures réinterprètent des situations photographiées qui tentent de susciter la curiosité du regardeur. Les tigres, incarnant d’ordinaire une grande férocité, s’abandonnent à la décontraction totale du sommeil. Les paons se livrent à la violente conquête de territoires au risque d’y briser quelques « yeux ». Les volubiles papillons, symboles de liberté par excellence, se retrouvent épinglés et classés en collections en vue d’être scrutés à la loupe. Enfin, les taciturnes araignées paradent en exhibant leurs abdomens iridescents en vue de se démarquer aux yeux des femelles. En allant à contre-cliché dans les thèmes animaliers que j’ai choisi de figurer, je mets en place un dispositif de représentation particulier pour chacun d’entre eux.

Mon exploration figurative fait des va-et-vient entre une grande expressivité gestuelle et une virtuosité photo-réaliste plus sobre ; mes façons de faire visent à former un rébus pictural qui prend toute son ampleur lors des accrochages.

Cette exposition fait partie d’un corpus plus large de tableaux et d’œuvres sur papier que je réalise actuellement au Québec, tout en continuant à rechercher de nouvelles figures animales photographiées en contextes antithétiques qui viendront ajouter à l’impact mystérieux de l’ensemble de mon bestiaire. Cet ensemble sera déployé en quatre temps durant l’année à venir au Canada, et je suis fière de commencer à le scénographier dans un accrochage en France – une première depuis mon établissement au Québec – qui plus est au Passage de l’Art où j’ai fait mes premiers pas en solo il y a 7 ans déjà.