Conférence / « Le proche et l’écart »

Je suis heureuse d’ouvrir la nouvelle saison artistique  et culturelle du Passage de l’ Art par cette belle exposition de photos en présence de Julia Champeau , Maité Pouleur , Pascal Amoyel , Marc Roig Blesa.

Je remercie ce soir prioritairement François Bazzoli qui est  le commissaire de cette exposition .

En effet lors d’une de mes rencontres avec François j’avais manifesté le désir d’organiser au Passage de l’Art une exposition de photo qui nous montrerait des artistes fortement engagés dans le réel , dans ce monde ci pour en dégager les inquiétudes , la fragilité , l’instabilité , mais aussi la beauté.

Plusieurs fois  nous avons organisé au Passage de l’ Art  des expositions de photo avec des artistes français , des artistes allemands et  chaque fois , grâce à la qualité des travaux présentés nous avons senti que l’acte photographique et l’œuvre qui en résulte  est une richesse  à laquelle tout lieu d’art contemporain ne peut échapper

Concernant cette exposition, le grand professionnalisme , la sensibilité et l’érudition de François m’ont mise à l’abri des doutes et des inquiétudes quant à la qualité du choix des artistes et du travail présenté . François a choisi

D’’autre part je considère que cet engagement de François vis à vis du Passage de l’Art  est la marque  d’une amitié qui nous honore .

Enfin, Je rappellerai que François Bazzoli est historien de l’Art et professeur à l’école des Beaux Arts de Marseille ; il est également l’ auteur de nombreux livres articles et publications  ;

Ce soir nous avons aussi  le privilège et le grand honneur d’accueillir Patrick Talbot  qui depuis 2004 est directeur de l’école nationale supérieure de la photographie d’Arles .

Patrick Talbot , c’est avec beaucoup d’émotion que nous vous accueillons au Passage de l’ Art .

Votre présence ce soir est une marque de confiance que vous faites au Passage de l’Art  et nous en sommes fiers .

Votre parcours est prestigieux , vous etes initialement agrégé d’histoire et géographie , vous avez enseigné àl’université et à l’école normale supérieure de Tananarive , vous avez été Conseiller culturel de l’ambassade de France au Etats Unis en résidence à New York , puis directeur de l’école nationale supérieure des beaux arts de Paris ,

directeur de l’école nationale de Bourges ,

de l’école nationale supérieure d’art de Nancy ,

Conseiller culturel près l’ambassade de France  à Rome .

Vous êtes l’auteur  de nombreux articles et publication, et rédacteur en chef de la revue Eutropia  .

Patrick Talbot je vous remercie donc  personnellement et au nom du passage de l’art d’être présent ce soir et de représenter un peu ce lieu magique qu’est devenu la ville d’Arles en ce qui concerne la Photographie. Notre désir d’établir un contact entre l’école d’Art et le Passage de l’art se trouve   ainsi satisfait  et ce sont la des prémisses encourageantes  .

Je m’abstiendrai ce soir de commenter le travail qui nous est donné à voir puisque  François Bazzoli et Patrick Talbot  qui  sont nos invités  vont le faire , mais je voudrais remercier  et complimenter les artistes  d’avoir accepté de montrer leurs travaux au Passage de l’Art ;

Les recherches et travaux de deux jeunes femmes   côtoient  les œuvres de deux jeunes artistes masculin ; qu’advient il de ce face à face , de cette juxtaposition de travaux différents , de  ce jeu d’avancée et de recul , de rapprochement et d’éloignement, du proche et de l’écart si caractéristique du masculin et du féminin, mais aussi de l’œil photographique  guidé par des subjectivités ?  les photos sont vivantes, elles cueillent le réel , se l’approprie et nous le restitue dans une clarté plus grande , plus éprouvante , elle nous font voir différemment  .

Julia Champeau , Maité Pouleur , Pascal Amoyel , Marc Roig Blesa , soyez vivement remercié pour ce travail présenté au Passage de l’Art .

Avant de laisser la parole à Patrick Talbot et François Bazzoli , je voudrais simplement annoncer ainsi que j’ai coutume de le faire  ;  le sujet de l’art Renouvelle le Lycée , le Collège et la Ville , ce projet qui prend place en fin d’année scolaire : l’intitulé est : «   mémoire historique , mémoire intime ».

Enfin je remercie les institutions qui soutiennent  le Passage de l’art et lui permettent de poursuivre son action artistique et culturelle :

La Drac , le Rectorat , la ville de Marseille , le conseil général , le conseil régional la caisse d’épargne et l’espace écureuil